Le « revenu universel » – L’Eco locale – 27/1/2018

La toute première émission de l’Eco locale était consacrée à un sujet qui a animé d’abord la primaire de la « Belle alliance populaire » puis la campagne pour l’élection à la présidence de la République de 2017, le « revenu universel » (que l’on retrouve sous plusieurs appellations renvoyant à des différences mineures : revenu [ou allocation] universel, de base, inconditionnel, social garanti, d’existence, etc.).
Le revenu universel est défini par le « Basic Income Earth Network » ( le « BIEN », en français « Réseau mondial pour le revenu de base », composé d’universitaires et d’activistes, qui promeut la proposition du revenu de base), comme une ressource monétaire octroyée de manière inconditionnelle et universelle à tous les membres d’une communauté politique.

 C’est le candidat Benoît Hamon qui a fait de cette mesure un pilier de son projet présidentiel. Bien que discuté de longue date par les penseurs et chercheurs en sciences sociales (on peut en retrouver la trace au XVIIe siècle déjà…), cette idée est apporté de la fraîcheur dans les échanges sur les programmes, non pas tant par la mesure elle-même et ses aspects techniques, mais par les nombreux sujets qu’elle soulève : quelle place pour le travail et quel avenir pour cette dimension fondamentale de la nature humaine ? Quelle allocation optimale du temps économisé par le réduction du temps de travail ? Que faire face à la généralisation des robots ? Quelles articulations avec la transition écologique ? Comment repenser efficacement la protection sociale ? Etc.

Pour discuter de toutes ses questions, des apports et limites du revenu universel, l’invité est Jean-Marie Harribey, ancien Professeur agrégé de sciences économiques et sociales et Maître de conférences en sciences économiques à l’Université Bordeaux IV. Pendant la première moitié de sa vie professionnelle, il a enseigné en lycée, et, pendant la seconde, à l‘Université où ses recherches portent sur la critique de l’économie politique, les concepts de valeur et de richesse, le travail, la protection sociale et le développement soutenable. Il a notamment publié La richesse, la valeur et l’inestimable, Fondements d’une critique socio-écologique de l’économie capitaliste (Les Liens qui libèrent, 2013) et Les feuilles mortes du capitalisme, Chroniques de fin de cycle (Le Bord de l’eau, 2014). Jean-Marie Harribey est chroniqueur à Politis. Il anime le Conseil scientifique d’Attac France, association qu’il a co-présidée de 2006 à 2009, il a co-présidé les Économistes atterrés de 2011 à 2014 et il est membre de la Fondation Copernic.

Bibliographie et sitothèque

On se reportera avec profit aux ouvrages de l’auteur cités dans le paragraphe précédent. Même si Jean-Marie Harribey ne traite pas directement de la notion de « revenu universel » dans ses ouvrages, les idées qui y sont développées (activité, travail, emploi, valeur, richesse, monnaie, etc.) notamment dans La richesse, la valeur et l’inestimable, Fondements d’une critique socio-écologique de l’économie capitaliste sont fondamentales pour comprendre les termes et enjeux du débat. Par ailleurs, certaines de ses contributions dans Politis et l’Economie politique sont directement consacrées à ce sujet.

Le site du « Mouvement français pour un revenu de base » : http://www.revenudebase.info/

Les ouvrages suivants sont aussi à consulter :
Julien Dourgnon (2017), Revenu universel. Pourquoi ? Comment ?, éd. Les petits matins.
Mateo Alaluf et Daniel Zamora (2016, dir.), Contre l’allocation universelle, éd. Lux (avec une contribution de J.M.Harribey).
Jean-Marie Harribey et Christine Marty (2017, coord.), Faut-il un revenu universel ?, éd. de l’Atelier.

Le « revenu universel » – L’Eco locale – 27/1/2018

 
 
00:00 / 41:13
 
1X
 

Les commentaires sont clos.