[L’ODYSSÉE GÉOGRAPHIQUE] – 5 OCTOBRE 2020 – LE PORT DE BEYROUTH, UN MIROIR DES DIVISIONS LIBANAISES

 

 

Le port de Beyrouth est aujourd’hui l’illustration des déchirements libanais.

Au XIX° siècle, Beyrouth sert de porte d’entrée commerciale pour le Proche-Orient. A partir de 1948, le port de Beyrouth voit son influence croître suite à la fermeture du port d’Haïfa au commerce arabe.

En 1960, la gestion du port est reprise par les autorités libanaises. Cette gestion répond à une répartition confessionnelle, à l’instar des autres organes du pouvoir.

Au moment de la guerre civile, le port est devenu un point de passage pour le trafic d’armes.

Au moment de la catastrophe d’août dernier, 85% des produits consommés au Liban transitaient par le port de Beyrouth. L’argent généré par le dynamisme du port ruisselait assez peu sur les comptes de l’Etat libanais.

Les commentaires sont clos.